aunée


aunée

1. aune [ on ] n. f.
alne 1080; frq. °alina « avant-bras »
Ancienne mesure de longueur (1,18 m, puis 1,20 m) supprimée en 1840. Longueur d'une aune ( n. f. AUNÉE ). Mesurer à l'aune ( v. tr. <conjug. : 1> AUNER ). — Loc. Long, large d'une aune : très long, très large. « Tirant une langue d'une aune » (France). Littér. Mesurer les autres à son aune : juger des autres d'après soi-même. ⊗ HOM. Aulne. aunée aunée [ one ] n. f.
• 1547; elnéeXIIIe; lat. pop. °elena, de (h)elenium, d'o. gr.
Bot. Plante (composées) des lieux humides, à fleurs jaunes. Grande aunée ou aunée officinale : variété dont la racine est tonique et aromatique. ⇒ inuline.

aunée nom féminin (ancien français eaune, du bas latin helena) Plante voisine du topinambour. ● aunée (homonymes) nom féminin (ancien français eaune, du bas latin helena) aulnaie nom féminin aunaie nom féminin

I.
⇒AUNÉE1, subst. fém.
L'étendue d'une aune. Une aunée de drap.
Rem. On dit ordinairement aune (LITTRÉ, GUÉRIN 1892).
PRONONC. :[one].
ÉTYMOL. ET HIST. — 2e moitié XIIIe s. ausnee « la longueur d'une aune » (Gaufrey, éd. F. Guessard et P. Chabaille 91, ds T.-L. : Parmi outre le cors est l'ensengne passee Que de l'autre partie en parut une ausnee), attest. isolée, repris ds BESCH. 1845 aunée.
Dér. de aune; suff. -ée.
BBG. — ESN. 1966. — MICHEL 1856.
II.
⇒AUNÉE2, subst. fém.
BOT. Plante médicinale de la famille des composées, dont la racine contient des alcaloïdes. Essence, poudre, teinture, tisane d'aunée :
L'aunée jouit de propriétés médicales prononcées : c'est un tonique, un excitant...
DORVAULT, L'Officine, 1844, p. 57.
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. — Cf. aunée1. 2. Homon. et homogr. :aunée1. 3. Forme graph. — ROB. écrit aunée. Cf. aussi Lar. encyclop. qui enregistre également la forme aulnée comme vedette de renvoi à aunée. QUILLET 1965 donne parallèlement aulnée ou aunée. 4. Hist. — Ac. 1798 (et les éd. de 1835 et 1878) ainsi que LITTRÉ, GUÉRIN 1892, DG et Pt Lar. 1906 enregistrent la forme aunée. Parmi ces dict., Ac. 1835, 1878, LITTRÉ, GUÉRIN 1892 et DG consacrent à aulnée une vedette de renvoi à aunée. Noter que Ac. 1835 et 1878 signalent de plus, s.v. aunée : ,,Quelques-uns écrivent aulnée.`` BESCH. 1845, Lar. 19e et Nouv. Lar. ill. admettent aunée ou aulnée. Pour ce mot, cf. aussi aulne1. La graph. aulnée, due à une fausse étymol., est anc. (cf. étymol. et hist.); Ac. 1932 ne la mentionne plus, ce qui équivaut à une condamnation.
ÉTYMOL. ET HIST. — XIIIe s. elnee « sorte de plante, inula helenium » (Medicinaire liegeois, cité par A. Goose ds Fr. mod., t. 21, p. 222 : All' enfleure et a la dolour del poumont, prens les fuelhes de l'aloesne et del rue et del ysope et le semence del ortie et les racines d'elnee et del fenoil et le centoine et miel avec, et done boire sovent); 1547 aulnée « id. » (G. GUÉROULT, Hist. des Plantes, 172 d'apr. DELBOULLE, Notes lexicol., ms. déposé à la Sorbonne : La racine de l'aulnée est grandement utile); 1621 aunée « id. » (E. BINET, Merv. de nat., p. 387 ds GDF. Compl. : L'aunee embellit la personne, entretient la peau du visage et tout le cuir du corps).
Dér. de l'a.fr. [norm.] eaune (ca 1300, Recettes médicales en fr., publ. par P. Meyer ds Romania, t. 37, p. 362 : Por gratele, pernez eaune, roberge, marsainte et entrerus de noir prunier), agn. aune (ca 1350, Recettes en vers, publ. par P. Meyer, ibid., t. 32, p. 100 : Lovache et aune), lui-même empr. au b. lat. helena, elena, elna (Ve s., Ps. Apul. 96, 11 ds TLL s.v. helenium, 2593, 17; v. aussi, ibid., 2593, 1 à 30 et s.v. inula, 239, 17 à 37, ainsi que ANDRÉ Bot., s.v. helenium et inula), résultat du croisement du lat. inula « aunée » (PLINE, Nat., 19, 62 ds TLL s.v., 239, 44) avec le lat. helenium « id. » (CELSE, 5, 11 ds TLL s.v., 2593, 20) lui-même transcr. du gr. (DIOSCORIDE, 1, 28 ds BAILLY); le lat. inula est prob. lui-même un empr. pop. au gr. avec chang. de l en n par métathèse et substitution de suff. (ERN.-MEILLET s.v. inula).
STAT. — Fréq. abs. littér. :1.
BBG. — ALEX. 1768. — BOUILLET 1859. — DUVAL 1959. — Lar. méd. 1970. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — Méd. Biol. t. 1 1970. — NYSTEN 1824. — PRIVAT-FOC. 1870.

1. aunée [one] n. f.
ÉTYM. Fin XIIIe, ausnee; de 1. aune.
Anciennt. Longueur d'une aune. || Acheter une aunée d'étoffe.
HOM. 2. Aunée; formes du v. auner.
————————
2. aunée [one] n. f.
ÉTYM. 1547; elnée, XIIIe; du lat. pop. elena, de (h)elenium, d'orig. grecque.
Bot. ou régional. Plante (Composacées) des lieux humides, à fleurs jaunes. || Grande aunée, ou aunée officinale : variété d'aunée dont la racine est tonique et aromatique. Inuline.
tableau Noms de remèdes.
HOM. 1. Aunée; formes du v. auner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • aunée — aunée …   Dictionnaire des rimes

  • aunée — 1. (ô née) s. f. Plante médicinale dont la racine est aromatique et amère (inula helenium, L.). ÉTYMOLOGIE    Du latin fictif, helenata, de helenium, nom latin de la plante, d après Scheler ; de l aune, d après Bescherelle. Inula paraît être une… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • aunée — AUNÉE, ou Énula Campana. s. f. Plante médicinale. Elle est du genre des Asters …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • AUNÉE — s. f. (Quelques uns écrivent, Aulnée. ) T. de Botan. Plante de la famille des Composées, dont la racine, aromatique et amère, est employée en médecine comme stomachique …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AUNÉE — n. f. T. de Botanique Plante de la famille des Composées, dont la racine, aromatique et amère, est employée en Médecine comme stomachique …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Grande aunee — Grande aunée Grande aunée …   Wikipédia en Français

  • Grande aunée — Grande aunée …   Wikipédia en Français

  • Grande Aunée — Inula helenium …   Wikipédia en Français

  • grande aunée — didysis debesylas statusas T sritis vardynas apibrėžtis Astrinių šeimos prieskoninis, vaistinis nuodingas augalas (Inula helenium), paplitęs Azijoje, pietų Europoje. Iš jo gaminami maisto priedai (svaigiųjų gėrimų kvėpikliai). atitikmenys: lot.… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • Inula helenium — Grande aunée Grande aunée …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.